Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : L'Art du Temps
  • L'Art du Temps
  • : Journaliste presse écrite, web et radio. Je vois, je sens, j'écoute, je raconte, je divague.
  • Contact

Articles Récents

9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 08:24
Plus belle la vie à la Timone, Ep1

Mon séjour marseillais n’avait pas trop mal commencé. Certes, il ne faisait pas beau, et j’avais cette douleur lancinante dans le bide mais bon, j’étais à Marseille, j’allais emmener mon p’tit loup voir la mer, et puis dimanche soir j’irai boire des coups avec ma copine Chloé.

Enfin boire des coups… avec le mal d’estomac qui ne me lâchait pas depuis trois jours, j’avais déjà décidé d’y aller mollo sur le mojito. Et là, ellipse brutale, légère accélération de l’image, me voilà aux Urgences de l’hôpital de la Timone, à Marseille. Me demandez pas comment j’ai atterri là, j’ai rien compris.

Donc, les urgences de ce fleuron de l’hôpital public Marseillais. Netflix, ils se sont planté. C’est là qu’il fallait venir tourner leur série évènement. Tu foutais Gégé Depardieu sur un brancard, la quéquette à l’air en plein Délirium Tremens (DT, elles disent les infirmières), Magimel camé dans un coin qui beugle pour qu’on lui détache les mains, et tu l’avais ton chef-d’œuvre !

Bon les pistolets à pipi et les poches à caca, c’est sur que c’est moins sexy que la grosse berline de Benoit en virée sur le vieux port. Mais au moins ici, les dialogues n’ont pas été écrit pas les scénaristes de Plus Belle la Vie. « J’ai envie de pisseeeeeeer !!!!! Quelqu’un va venir me détacher bordel de merde ça fait des heures que je suis là il est où le médecin je vais lui peter la gueule infirmièèèèèèère je vais me pisser dessus y a quelqu’un ??? » Tout ça avé l’accent, s’il vous plait.

Après près de six heures d’attente, me voilà donc dans le service du bon docteur Bernard (il est où celui-là ?), au huitième étage, chambre 26. Ma nouvelle coloc a l’air bien sympa. Elle est toute contente Micheline, on lui a dit qu’elle sortait demain matin, alors elle va dormir sur ses deux oreilles.

Moi, en revanche, c’est moins sûr. Déjà j’ai pas de couverture : « On n’en a plus. Bienvenue à la Timone », me lâche, mi-ennuyée mi-blasée, l’infirmière de nuit. Ah oui, et les brancardiers m’ont prévenue, ici, il y a des cafards. Et des rats aussi il paraît. Enfin, un peu moins que dans l’autre service au bout du couloir. Ouf, je suis rassurée. Voilà, c’est parti pour une semaine de Plus Belle la Vie à la Timone. Avé l’accent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans Plus Belle la Vie à la Timone
commenter cet article

commentaires