Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : L'Art du Temps
  • L'Art du Temps
  • : Journaliste presse écrite, web et radio. Je vois, je sens, j'écoute, je raconte, je divague.
  • Contact

Articles Récents

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 16:04

Il faut bien l'avouer, je ne suis pas une manuelle... Mais grâce à ma grand-mère et à ma mère (qui, pour le coup, sont des méga pros), je connais quelques rudiments de tricot. Suffisament en tout cas pour tricoter des écharpes à mon mec, des snoods à mes copines, et des headbands pour frimer sur le blog de CutbyFred.

J'ai donc entrepris il y a quelques semaines de tricoter un bonnet pour mon p'tit loup. Pas trop compliqué le bonnet, surtout si on le tricote à deux aiguilles et qu'on le ferme par une couture (ma mamie a un jour tenté de m'expliquer comment faire avec quatre aiguilles mais j'ai vite laissé tomber). Voilà le résultat :

 

http://distilleryimage11.ak.instagram.com/d7d55f62aad811e39b9f0e94a78b729f_8.jpg 

Pour celle que cela intéresse, j'ai trouvé le modèle de celui-là chez Phildar. Point de riz puis point mousse, avec une laine blanche et une laine dont je ne me souviens plus le nom exacte, mais que j'appellerai "café au lait". 

J'avais donc acheté deux pelotes de laine, et des aiguilles de 3. Et évidemment, il me restait plein de laine... Je me suis donc lancée dans la confection d'un doudou. Mais attention, facile le doudou, hein. J'ai donc cherché un peu partout sur internet, et en croisant plusieurs modèles et en improvisant un peu, j'ai réalisé ça :

http://distilleryimage6.ak.instagram.com/23b98d8ab34a11e381a212f39367fa5e_8.jpg

 

Je l'ai appelé chanours, parce qu'on sait pas trop si il y une tête de chat ou d'ours (ou d'autre chose?). Je vais essayer de vous expliquer comment j'ai fait.

Première étape : le corps du chanours.

Avec la laine "café au lait", j'ai monté une soixantaine de mailles (je vous préviens, j'ai tout fait à la louche, donc c'est les explications les plus précises que vous obtiendrez de moi) et j'ai tricoté en point mousse. Ma petite astuce pour que les bords soient jolis et réguliers, c'est de ne pas tricoter la première maille du rang, et de toujours tricoter la dernière maille du rang à l'envers. Pour celle qui sont vraiment à l'arrache en tricot, vous trouverez les bases (monter les mailles, point mousse, point jersey, point de riz, etc...) sur la page Youtube de la marque Wool and the gang.

Il faut monter les rangs jusqu'à obtenir un carré (ne me demandez pas combien de rangs ça fait, je n'ai pas compté. Mais un carré, c'est facile à repérer, non?). A ce carré, on va ajouter des pompons à chaque coin. Pour cette opération délicate, j'ai fait appel à la dextérité incroyable de ma soeur (si je ne dis pas qu'elle m'a aidé, je vais en entendre parler pendant des jours). Pour cela il vous faut de la laine, un petit rectangle de carton, et des ciseaux. Voilà comment on procède : 

photo-copie-1.JPG

1/ Enroulez votre laine autour du carton et d'un petit bout de laine qui vous servira ensuite pour fixer le pompon au corps du chanours.

2/ Nouez le petit bout de laine

3/Coupez la laine à la base du carton

4/ Enroulez un petit bout de laine autour du pompon pour lui faire comme une petite tête (oui je sais mes explications déchirent).

Puis avec une aiguille à laine, il ne vous reste qu'à fixer vos pompons aux quatre coins du carré. Et voilà le corps du chanours !

Deuxième étape : la tête du chanours

Avec la laine blanche, montez environ une vingtaine de maille (soit un tiers de la largeur du corps), et montez, toujours en point mousse, l'équivalent de deux fois la largeur de la tête (deux carrés, quoi, vous suivez?).

Maintenant, il va falloir lui coudre un petit visage. Moi, j'ai utilisé du fil bleu, mais à vous de voir. Deux croix pour les yeux, un petit triangle pour le nez et une petite bouche en dessous...

Quand c'est fait, rabattez le rectangle à l'envers par rapport à la face avec le visage, et cousez les bords avec du  fil blanc. Ne fermez pas tout à fait jusqu'au plis, afin de former les petites oreilles. Puis retournez la tête comme une chaussette, et remplissez-la avec de la mousse (moi j'ai carrément ouvert un oreiller pour piquer un peu de mousse dedans...).

Cousez le bas du visage pour refermer la tête, en resserrant un peu pour lui faire comme un cou. Puis fixez la tête, avec du fil, sur le corps. Et enfin, pour cacher la couture, prenez un petit bout de tissu (dans mon cas, il s'agit d'un bout de liberty offert par ma copine Céline et que je portais au poignet depuis le début de ma grossesse) et nouez-le autour du cou du doudou. Je l'ai également cousu pour que cela ne se défasse pas.

Et voilou !!!!

Désolée si mes explications sont trop rudimentaires... Mais c'était vraiment de l'impro, et donc ce n'est pas facile à décomposer pour vous.

(et comme je suis une future super maman connasse, j'en ai fait un second pour pouvoir laver celui-là quand il puera trop la vieille bave).  

Voilà, je vais essayer d'aller accoucher maintenant (s'il te plait bébé, sort, je n'en peux plus, j'en suis à écrire des posts DIY de doudou sur mon blog pour m'occuper). 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans No Future (maman)
commenter cet article

commentaires