Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : L'Art du Temps
  • L'Art du Temps
  • : Journaliste presse écrite, web et radio. Je vois, je sens, j'écoute, je raconte, je divague.
  • Contact

Articles Récents

16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 15:38

Picture-1-e1282003736241




Jusqu'à aujourd'hui, l'Ecosse était connue pour son whisky, son monstre du Loch Ness, et son climat inhospitalier. C'est précisément grâce à ce dernier que le pays pourrait devenir « l'Arabie saoudite des énergies renouvelables », selon la formule employée le mois dernier par le premier ministre écossais. Alex Salmond a en effet salué, 16 mars dernier, la signature d'un contrat pour la construction de la toute première usine marémotrice sous-marine du pays. Alors que le Japon doit faire face à la plus grande catastrophe nucléaire de son histoire, cette décision du gouvernement écossais démontre une volonté de sortir du nucléaire.

Installée entre deux îles de l'archipel des Hébrides, au nord-ouest de la Grande-Bretagne, la future centrale sera constituée de dix turbines sous-marines pour une capacité de production de 10 mégawatts (MW), assez pour couvrir deux fois les besoins en énergie des 5.000 habitations installées sur les îles, et ne plus avoir recours à l'importation d'électricité nucléaire. 

Dans cette région de l'Ecosse, où la vitesse des courants est estimée à pas moins de 11 km/h, cette nouvelle usine apparaît comme une évidence, pour le développement des énergies renouvelables. 
Assez peu répandue dans le monde, car encore assez coûteuse, - 45 millions d'euros, dans le cas de cette usine en Ecosse- l'énergie marémotrice est pourtant une des solutions pour sortir des énergies fossiles ou nucléaires. 

Il existe deux types de centrales marémotrices : les premières captent l'énergie cinétique, c'est-à-dire l' énergie produite par le passage des courants dans des turbines, comme ce sera le cas en Ecosse. Les secondes, elles, utilisent l'énergie potentielle, c'est-à-dire, les variations du niveau de la mer. 

C'est le cas en en France, où l'on trouve aujourd'hui la plus grande usine marémotrice du monde. Construite dans les années 60 dans l'estuaire de la Rance, près de Saint Malo, elle compte 24 turbines pour 240 MW de puissance. On trouve trois autres centrales marémotrices du même type dans le monde, au Canada, en Chine et en Russie. 

Mais les eaux écossaises offrent déjà un quart des ressources européennes en matière d'énergie marine et éolienne offshore, et un dixième du potentiel d'énergie houlomotrice du continent. 

La future usine, dont la construction devrait être entamé en 2013, pour une mise en fonctionnement à l'horizon 2015, vient s'ajouter aux projets de construction de fermes éoliennes offshore d'une capacité totale de 11 GW, qui devraient contribuer à atteindre l'objectif que s'est fixé le gouvernement écossais : produire 80% de ses besoins énergétiques grâce aux énergies renouvelables d'ici à 2020, plaçant ainsi l'Ecosse à la tête du développement des énergies vertes en Europe. 

Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans Environnement
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 09:41
Interview de l'activiste américain Paul Watson pour l'émission "C'est pas du Vent" sur RFI. 
Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans Environnement
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 13:34
P1020248

Les ressources en gaz naturel et en pétrole s’amenuisent, mais le charbon, qu’on croyait – sans doute à tort – être une ressource d’un autre temps, est présenté par beaucoup de spécialistes de l’énergie comme une solution d’avenir. En Chine, en Inde, mais également en Europe et aux Etats-Unis, les centrales à charbon poussent comme des champignons. Problème : la combustion du charbon pour créer de l’énergie est fortement émettrice de CO2. Les industriels ont donc inventé une nouvelle énergie : un charbon dit « propre », grâce à des techniques de captage et de stockage du CO2 émit par ces centrales. La séquestration du CO2, une solution pour protéger notre planète ?  
Un dossier préparé pour C'est pas du Vent, sur RFI.

Ecoutez l'émission
Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans Environnement
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 16:38

5 millions d'euros. C'est l'enveloppe qu'a confiée Air France à l'association Good Planet de Yann Arthus Bertrand et au WWF pour financer une mission de lutte contre la déforestation dans le cadre du programme REDD (Réduire les Emissions issus de la Déforestation et de la Dégradation des forêts) à Madagascar. Mécénat écologique, mais aussi laboratoire scientifique : cette mission devrait permettre la mise en place d'outils complets pour calculer les stocks de carbone dans la forêt malgache, et rendre le projet éligible, à terme, aux crédits carbone. Un reportage réalisé pour "C'est pas du Vent", sur RFI. 

Première partie :

 
Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans Environnement
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 16:20
Noël, c'est les cadeaux au pied du sapin, le père Noël dans la cheminée, les familles qui se retrouvent autour d'une dinde aux marrons... Mais c'est aussi une course à la consommation, des millions de tonnes de déchets, et la planète qui souffre. Pourtant, concilier les fêtes de fin d'année avec la sauvegarde de la planète, c'est possible, grâce à des petits gestes. Un reportage réalisé pour C'est pas du Vent, sur RFI.


Un Noël développement durable
par Carolou82

Et pour plus de petits gestes pour être "DD", consultez le site de Blandine : Ecobo
Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans Environnement
commenter cet article
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 13:18

Le transport fluvial est-il une alternative écologiquement et économiquement rentable? Reportage sur la péniche « Le résistant » de la Compagnie Fluviale de Transport, pour l'émission C'est pas du Vent, sur RFI.


Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans Environnement
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 13:15
Reportage dans un élevage de porcs réalisé pour l'émission C'est pas du Vent, sur RFI. L'intégrale de cette émission sur le site internet de RFI.


Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans Environnement
commenter cet article