Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : L'Art du Temps
  • L'Art du Temps
  • : Journaliste presse écrite, web et radio. Je vois, je sens, j'écoute, je raconte, je divague.
  • Contact

Articles Récents

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 17:24

sacs.jpg

En me baladant près du Canal Saint Martin, j'ai fait une chouette découverte... Je suis entrée à l'Espace Beaurepaire, où à lieu jusqu'au 11 décembre la vente de Noël des Filles en Aiguilles. Et là, je suis restée en arrêt devant le petit stand de la marque de sacs Olympe! Le concept est prometteur : il s'agit de sacs en cuir fabriqués à partir de vêtements en cuir (principalement des blousons) de récupération. Mais, mais, mais... C'est de la mode éthique, ça! C'est pour moi!

 

Olympe-pochettes.jpg

 

La créatrice, Laure Hervieu, est une professionnelle de la fripe. Elle a un jour eu l'idée de donner une seconde vie à des blousons en cuir en les transformant d'un coup de baguette magique en sacs, pochettes et accessoires. Ingénieux, non? D'ailleurs, on peut retrouver sur chacun des sacs les vestiges de sa vie passée : les coutures, les poches sont restées intactes.

 

sacvert.jpg

 

Mon coup de coeur? Un sac en cuir et daim vert, que je mettrais bien sur ma liste au Père Noël. Et le mieux, c'est que toutes ses jolies pièces sont très abordables : 160 euros pour le prix boutique. J'adore quand c'est beau ET éthique ET pas (trop) cher!

 

Vous pouvez écouter ma chronique sur Olympe sur Fréquence Terre :


Ecoutez la chronique
« Olympe des sacs en cuirs recycles»
de FREQUENCE TERRE
Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans mode
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 16:06

Sakina-Msa.jpgLorsque l’on parle de mode éthique, le nom de Sakina M’sa revient dans toutes les bouches. Née au Comores, cette créatrice s’est installée avec ses parents à Marseille en 1979, à l’âge de 7 ans. Avant qu’elle ne quitte les Comores, sa grand-mère lui fait promettre qu’à sa mort, elle offrira à la terre un objet précieux. Lors de la disparition de celle-ci, c’est un morceau de tissu dont Sakina fait cadeau à la terre. Le tissu vieilli par la terre deviendra par la suite la marque de distinction de la maison  de couture Sakina M’sa.

Elle réalise sa première collection alors qu’elle n’a que 14 ans. Elle utilise pour cela des  nappes en toiles ciré, des torchons, et des boites de conserves. En 1992, Sakina débarque à Paris pour installer son atelier. Elle développe alors le concept du tissu social en Seine-Saint-Denis et fait travailler des maisons de retraite ou encore des centres de quartier. Depuis 2001, les collections  de la maison Sakina M’sa défile chaque saison à Paris lors de la Fashion Week haute couture, tout comme Chanel, Christian Dior ou Jean-Paul Gaultier. Son matériau préféré ? Le bleu de travail, qu’elle décline à l’infini pour dessiner les robes, vestes ou autres créations de ses collections.

sakina-0028.jpg

Invitée à défiler chaque année dans le cadre de l’Ethical Fashion Show, à Paris, Sakina est reconnue pour son engagement éco responsable et sa démarche éthique. Pas étonnant, dès lors, que la marque de sportswear Puma lui ait confié la création de son premier sac entièrement réalisé en bleus de travail recyclés. Le Grip Bag, c’est son nom, a été fabriqué à 100 exemplaires numérotés, et est en vente en exclusivité chez Merci, à Paris, au prix 350 euros.

timthumb.php.jpg

Pour découvrir les créations haute couture de Sakina M’sa, rendez vous  sur son site, www.sakinamsa.com.

 

Vous pouvez écouter cette chronique là :

Ecoutez la chronique
« Sakina M sa une creatrice en bleu de travail»
de FREQUENCE TERRE

 

Edit :

J'ai réalisé un documentaire pour l'émission Sur les Docks, sur France Culture, sur Sakina.

Vous pouvez le réécouter ici : Sakina M'sa, du tissu social à la Haute Couture

Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans mode
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 15:53

stella-mccartney-fall2011-natalia-vodianova-1-e131193344669.jpgLes grands créateurs n’ont pas exactement la réputation de se soucier de l’environnement et du sort des animaux. Pourtant, un grand nom de la mode tente, depuis ses débuts, de montrer l’exemple. Il s’agit de la créatrice britannique Stella McCartney, fille du célèbre membre des Beatles. La jeune femme, elle-même végétarienne, se tient à une forte ligne de conduite lorsqu’elle dessine ses collections : ni cuir, ni fourrure. Féroce défenderesse des animaux, Stella McCartney ne les utilise pas plus dans ses collections qu’elle ne les accepte dans son assiette.

Mais son engagement va plus loin : la styliste, qui a commencé sa carrière dans la maison de couture Chloé, s’efforce le plus possible de créer à partir de tissu et textile éco-responsable : laine, soie ou coton bio. Son objectif, à terme, est de proposer des collections 1OO% éthique.

Pour aller dans ce sens, Stella McCartney a d’ailleurs lancé une ligne de cosmétiques bio, baptisée CARE. Cette ligne de produits de luxe défie les lois de la cosmétique conventionnelle en posant la question suivante : pourquoi sommes-nous plus attentifs à notre alimentation qu’à ce que nous appliquons sur notre peau, alors même que celle-ci est notre plus grand organe ? Fabriquée avec 100 % des actifs certifiés bio, sans aucun produit issu de la pétrochimie, ni silicone, ni conservateur synthétique, Care by Stella McCartney ne contient en outre aucun composant d’origine animale, aucune espèce végétale menacée et ses formules ne sont pas testées sur les animaux.

Et pour ne rien gâcher, les boutiques Stella McCartney anglaises sont chauffées par Ecotricity, un fournisseur d’électricité verte. Alors si vous devez casser votre tirelire pour vous offrir une belle pièce de créateur, vous savez dorénavant dans quelle boutique il faudra vous ruer en priorité ! Moi personnellement, je suis fan de ses robes à pois de la collection automne hiver ! Et vous ?

Vous pouvez écouter cette chronique là :


Ecoutez la chronique
« Mode Ethique Stella McCartney montre l exemple»
de FREQUENCE TERRE
Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans mode
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 09:56

Reportage réalisé à l'occasion de l'exposition "Les années 1990, 2000 : histoire idéale de la mode", au musée de Arts Décoratifs, pour le magazine Ykone.

 

J'ai réalisé, et monté ce reportage.

 

Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans mode
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 17:33

La fleur Gainsbourg se fane chez Balenciaga

Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans mode
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 09:36

Article sur les "doudous mode" publié dans le magazine Be.



Les doudous mode

Les doudous mode1

Les doudous mode2

Les doudous mode3

Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans mode
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 16:56
Une chronique sur l'exposition "les Marins font la Mode", au Musée de la Marine, à Paris, réalisée pour RFI.
Repost 0
Published by Caroline Langlois - dans mode
commenter cet article